Auteur argousier

David Hervy responsable et créateur de la boutique en ligne Biologiquement.com spécialisée dans la promotion et la distribution de produits naturels de santé.
Une gamme de produits riches en antioxydants naturels puissants pour retrouver ou garder la vitalité, recommandés aux enfants en phase de croissance, aux étudiants, aux sportifs et aux seniors.
Tous ces produits sont issu du commerce Ă©quitable.

[Total : 21    Moyenne : 3.1/5]

Assez commun en Europe et en Asie, l’argousier (hippophaĂ© RhamnoĂŻdes), avide de soleil, appelĂ© aussi “ananas de SibĂ©rie”, “saule Ă©pineux”, “olivier de SibĂ©rie” est un arbrisseau dioĂŻque sauvage, Ă©pineux de la famille des ElaĂ©agnacĂ©es.

DĂ©couvert par l’homme il y a 4000 ans, l’argousier est intĂ©ressant au point de vue horticole pour stabiliser les sols soumis Ă  l’érosion et pour amĂ©liorer leur qualitĂ©. Ses fruits, de forme ovoĂŻde, acides et astringents sont de fausses drupes, jaune Ă  orangĂ©, issus de la transformation du rĂ©ceptacle floral et formĂ©s d’un akĂšne entourĂ© d’une partie charnue. L’argousier doit son nom Ă  ses bienfaits : hyppophae vient du grec hyppo “cheval” et phaos “reluire” car, Ă  cette Ă©poque, on avait observĂ© que les chevaux qui broutaient cette plante prenaient du poids et avaient un pelage reluisant.

On retrouve les baies d’argousier en Asie dans la fabrication de plus de 200 produits dont l’usage mĂ©dicinal se perpĂ©tue traditionnellement en mĂ©decine ayurvĂ©dique, tibĂ©taine et chinoise. Ses bienfaits sur la santĂ© et la beautĂ© sont reconnus par les mĂ©decins et de nombreux chercheurs russes, chinois, allemands, finlandais, indiens, et d’Asie Centrale ont dĂ©montrĂ© le pouvoir antioxydant de l’argousier et son effet protecteur contre la radioactivitĂ©.

Baies d'argousier bio riche en antioxydants naturels puissants

Baies d’argousier bio riche en antioxydants naturels puissants

Une composition exceptionnelle :

L’argousier renferme de nombreux composants bio-actifs :

– 14 vitamines A,C,D,E,K,P
 et des provitamines : ses vitamines sont trĂšs concentrĂ©es (3 fois plus de vitamine A que la carotte, 10 fois plus de vitamine C que l’orange, 4 fois plus de vitamine E que les graines de tournesol !).

– De nombreux antioxydants puissants (phĂ©nols, carotĂ©noĂŻdes, stĂ©rols, tanins).

– 22 acides gras (omĂ©ga 3, 6, 7, 9).

– Des substances minĂ©rales et des oligo-Ă©lĂ©ments (zinc, fer, calcium
)

Des bienfaits remarquables sur la santé :

– L’argousier est le champion de la vitalitĂ© : dans ses baies orangĂ©es, il est gorgĂ© de vitamine C, de bĂȘtacarotĂšne, de vitamine E, d’acides gras essentiels et de fer pour lutter efficacement contre la fatigue et retrouver la forme.

– On l’utilise pour prĂ©venir l’inflammation des muqueuse (bouche, nez, oreilles, appareil gĂ©nital, anus).

– Il est recommandĂ© pour stimuler l’immunitĂ©.

– Il amĂ©liore la circulation du sang.

– Selon certaines Ă©tudes, il prĂ©viendrait les maladies cardiovasculaires et la formation des cancers.

– Cicatrisant doux et exceptionnel, il est conseiller pour faciliter la cicatrisation des plaies, des brulures, des blessures, des crevasses, des gerçures, pour traiter les problĂšmes de peauet pour se protĂ©ger contre le soleil.

– Pour les sportifs, il est le fruit de l’effort : rien de tel que de boire un jus d’argousier pour rĂ©cupĂ©rer et refaire le plein d’énergie aprĂšs la pratique d’un sport d’endurance (vĂ©lo, footing
). Peu calorique (70 Kcal/100ml), il apporte de l’énergie rapidement disponible et ses sucres lents et rapides facilitent la synthĂšse du glycogĂšne. Ses apports permettant de rĂ©Ă©quilibrer les pertes en minĂ©raux et notamment en magnĂ©sium.
L’argousier en cosmĂ©tique.

Les fruits de l’argousier contiennent une huile vĂ©gĂ©tale rare et prĂ©cieuse issue de la pulpe du fruit ou des pĂ©pins. TrĂ©sor de beautĂ©, cette huile riche en vitamines antioxydantes, entre dans la composition de produits cosmĂ©tiques pour le visage (contour des yeux, des lĂšvres) et le corps. Ces produits lissent, raffermissent et nourrissent la peau. L’argousier est un Ă©lixir de beautĂ© qui hydrate et rĂ©pare les peaux trĂšs sĂšches, renforce l’élasticitĂ© de l’épiderme et participe au renouvellement des cellules des peaux matures.


[Total : 5    Moyenne : 3.4/5]

Les usages culinaires et mĂ©dicinaux de l’argousier sont reconnus depuis l’AntiquitĂ©. Ses baies acidulĂ©es de couleur orange intense sont riches en vitamine C et possĂšdent d’innombrables propriĂ©tĂ©s intĂ©ressantes.

L'argousier bio en tisane, pour une boisson riche en antioxydants naturels puissants

L’argousier bio en tisane, pour une boisson riche en antioxydants naturels puissants

L’argousier est un modeste arbuste Ă©pineux Ă  feuillage caduque qui pousse un peu partout dans les zones tempĂ©rĂ©es d’Europe et d’Asie : on le trouve en Scandinavie, en Italie, en France, en Russie, en Iran, en Turquie, en Chine et mĂȘme sur les hauteurs de l’Himalaya


En GrĂšce antique, les feuilles et les jeunes rameaux de l’argousier Ă©taient ajoutĂ©s au fourrage des chevaux pour favoriser leur croissance et embellir leur pelage. De nos jours, l’argousier est encore employĂ© dans l’élevage des chevaux, des volailles et des truites notamment, comme complĂ©ment alimentaire de choix. Mais ce n’est pas tout


Jus, confitures, gelĂ©es, sirops, pĂątes de fruits, compote, sorbets, liqueurs et autres prĂ©parations et spĂ©cialitĂ©s culinaires ancestrales ou nouvelles : les usages alimentaires de l’argousier sont multiples.

Acides et astringents, les fruits de l’argousier sont consommĂ©s traditionnellement avec du lait et du fromage en SibĂ©rie et Asie et servent de condiments en Himalaya. Dans les pays nordiques, les baies d’argousier servent Ă  prĂ©parer des sauces pour le poisson et en Russie, Ă  parfumer la Vodka sibĂ©rienne.

En France, dans les Hautes Alpes et les Alpes du Sud, de nombreuses spĂ©cialitĂ©s locales sont fabriquĂ©es Ă  base d’argousier. En Provence, elles font partie des produits du terroir au mĂȘme titre que la lavande.

Tout comme les fruits rouges (fraises, myrtilles, canneberge
), les baies de l’argousier ont de puissantes propriĂ©tĂ©s antioxydantes car elles sont exceptionnellement riches en vitamine C (concentration cinq fois supĂ©rieure Ă  celle du kiwi et tente fois supĂ©rieure Ă  celle de l’orange). Elles constituent aussi une bonne source de vitamines A, E, F et P.

Astringentes, anti-infectieuses, antisclĂ©rotiques, vermifuges et toniques
 : les propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales de l’argousier sont innombrables. Les extraits d’argousier aident aussi Ă  soulager les brĂ»lures et autres blessures cutanĂ©es.

Notons enfin que l’huile extraite des pĂ©pins et de la pulpe de la baie est utilisĂ©e comme ingrĂ©dient culinaire et comme produit pharmaceutique : elle intervient Ă©galement dans la composition de certains cosmĂ©tiques.


[Total : 4    Moyenne : 4/5]

L’argousier bio antioxydant naturel puissant (ippofaes) appartient Ă  la catĂ©gorie des super-aliments ( superfoods) ce qui signifie qu’il fournit une grande valeur nutritive.

L’argousier Ă©tait utilisĂ© par les Grecs Anciens, principalement pour la guĂ©rison. Dans la GrĂšce moderne, le terme superfoods gĂ©nĂ©ralement, comme ippofaes ont Ă©tĂ© aussi rĂ©cemment fait connus.

Argousier bio un superfruit antioxydant naturel puissant

Argousier bio un superfruit antioxydant naturel puissant

So nom dans le Grec Modern signifie cheval et lumiĂšre. Ce nom a Ă©tĂ© donnĂ© par les Grecs Anciens parce qu’ils l’utilisaient pour soigner les chevaux malades et dans un dĂ©lai trĂšs court ils devenaient bien et “brillaient”.

La naissance de l’argousier semble ĂȘtre datĂ© longtemps avant l’ùre glaciaire, ce qui le rend l’une des premiĂšres plantes qui existaient sur la planĂšte.

L’argousier se trouve principalement au Tibet et en Chine, mais les 2 derniĂšres annĂ©es, ses cultures se sont propagĂ©es Ă  travers le monde. Peut-ĂȘtre il n’est pas si cĂ©lĂšbre et si efficace qu’Acai Berry, mais l’argousier est une source de vitamines et d’antioxydants.

Il a plus de vitamine C qu’une orange et un kiwi et plus de vitamine E que le maĂŻs et le blĂ©.

Il fournit Oméga-3, Oméga-7, Oméga-6, Oméga-9 graisses, ce qui sont les graisses insaturées.

Pour ces raisons l’argousier est maintenant utilisĂ© dans les complĂ©ments alimentaires parce qu’il fournit concentrant de nombreux avantages pour le corps (190 ingrĂ©dients)


[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Recette de laLotte à la sauce d’argousier bio

Calories: environ 220 kcal par portion

Ingrédients pour 4 personnes:

500 gr de filets de lotte
sel et poivre du moulin
3-4 tiges de coriandre
3 càs d’eau
100 gr de petites carottes
100 gr de brocolis
100 gr de poireaux
sel de mer
assortiment de feuilles de salade
Ingrédients pour la sauce :

2 et Âœ cĂ s de jus d’argousier bio non sucrĂ©
1 cĂ c de sucre
sel et poivre
3 càs d’huile de colza
6 càs de lait caillé crémeux
Nettoyer les filets de lotte, enlever les arĂȘtes, couper en tranches Ă©paisses, les saler et poivrer et les mettre dans un moule avec les feuilles de coriandre. Verser les 3 cuillers Ă  soupe d’eau et couvrir avec une feuille d’aluminium. Cuire dans un four prĂ©chauffĂ© Ă  220° (5 minutes si le moule est mĂ©tallique, 8 minutes si le moule est en porcelaine). Retirer du four et laisser reposer 5 minutes dans le moule couvert. En mĂȘme temps, couper en fines rondelles les carottes, les brocolis et les poireaux : cuire le tout dans un peu d’eau (ou mieux, Ă  la vapeur) avec du sel de mer, puis bien Ă©goutter et laisser refroidir.

Pour la sauce: verser le sucre et un soupçon de sel et de poivre dans le jus d’argousier. Y verser l’huile de colza en tournant vigoureusement, puis ajouter Ă  la fin et doucement le lait caillĂ© crĂ©meux.

Mettre les tranches de lotte, les rondelles de lĂ©gumes et les feuilles de coriandre dans un grand saladier : verser la sauce et tout bien mĂ©langer dĂ©licatement. DĂ©corer chaque assiette d’un lit de feuilles de salade et y disposer le mĂ©lange. Servir en entrĂ©e ou comme plat froid avec un verre de vin blanc demi-sec du genre GewĂŒrztraminer.

Sources : ronds-rondes.com


[Total : 5    Moyenne : 3/5]

Parties utilisĂ©es : les baies, dont on tire du jus et des extraits huileux; les graines, pressĂ©es Ă  froid pour en extraire l’huile; les feuilles et l’écorce, dont on tire des extraits.

Noms communs : argousier, saule épineux, olivier de Sibérie, faux-nerprun, ananas de Sibérie.
Nom botanique : Hippophae rhamnoides, famille des éléagnacées.
Nom anglais : Sea buckthorn.
Nom chinois : Star-bu (nom tibétain).
Habitat et origine : Cet arbuste dĂ©passe rarement 3 Ă  4 mĂštres de haut, mais certaines variĂ©tĂ©s peuvent atteindre 20 mĂštres. L’argousier est originaire d’Europe et des rĂ©gions montagneuses et tempĂ©rĂ©es de l’Eurasie. En Asie, l’argousier est trĂšs rĂ©pandu en Chine et dans les rĂ©gions de l’Himalaya. On le trouve aussi en Russie, en Mongolie et jusque dans les pays scandinaves. Il est cultivĂ© au Canada et en Chine, notamment pour prĂ©venir l’érosion des sols. Au QuĂ©bec, une petite population d’argousier semble s’ĂȘtre naturalisĂ©e dans la rĂ©gion de Malartic (Abitibi) oĂč les dĂ©pĂŽts miniers sont propices Ă  sa croissance.

Indications

Traiter les brûlures, les affections et les blessures cutanées (usage externe).
En mĂ©decine traditionnelle asiatique – traiter les troubles digestifs, cardiovasculaires et des voies respiratoires ainsi que diverses affections de la peau et des muqueuses (usage interne).

Posologie de l’argousier

Les donnĂ©es scientifiques et cliniques sont insuffisantes pour suggĂ©rer un dosage. L’argousier est offert sous plusieurs formes (jus, capsules, extraits, miel, gelĂ©e, etc.) et son huile, incorporĂ©e dans des pommades et des onguents, est utilisĂ©e en application externe.

L'agousier utilisé pour traiter certains troubles cardiovasculaires

L’agousier utilisĂ© pour traiter certains troubles cardiovasculaires

Historique de l’argousier

L’utilisation mĂ©dicinale des baies d’argousier remonte Ă  l’AntiquitĂ©. Les Grecs l’utilisaient pour accĂ©lĂ©rer la prise de poids des chevaux et lustrer leur pelage, d’oĂč son nom latin hippophae, qui signifie « cheval » et « briller ».

En MĂ©decine traditionnelle chinoise (MTC), japonaise ou tibĂ©taine, de mĂȘme qu’en mĂ©decine ayurvĂ©dique (Inde), on emploie encore beaucoup l’argousier, notamment comme tonique, et pour soigner toutes sortes d’affections de la peau et des muqueuses. En association avec d’autres plantes, il est Ă©galement utilisĂ© pour traiter certains troubles cardiovasculaires (notamment les troubles de l’agrĂ©gation plaquettaire), les troubles digestifs, l’indigestion, les inflammations des poumons et les menstruations irrĂ©guliĂšres ou douloureuses. Pratiquement toutes les parties de l’argousier sont employĂ©es en mĂ©decine traditionnelle : outre les baies et les graines, on prĂ©pare Ă©galement des extraits de feuilles et d’écorce.

La Chine compte 300 000 hectares de vergers et 150 usines de transformation. Dans ce pays, plus de 200 produits diffĂ©rents sont fabriquĂ©s Ă  partir de l’argousier. En Europe, plusieurs denrĂ©es alimentaires en contiennent (jus, confitures, supplĂ©ments vitaminiques, boissons alcoolisĂ©es, aliments pour le bĂ©tail, etc.) de mĂȘme que plusieurs produits pharmaceutiques (suppositoires, pommades, etc.). Lors des Jeux olympiques de SĂ©oul, 2 boissons Ă  base d’argousier (Shawikang et Jianibao) avaient Ă©tĂ© approuvĂ©es comme boissons officielles pour les athlĂštes chinois.

L’ananas de SibĂ©rie

Dans les pays de l’ex-Union soviĂ©tique, l’argousier est d’abord un aliment. On l’y appelle « ananas de SibĂ©rie » en raison de la saveur de ses baies juteuses. Elles sont trĂšs riches en vitamine C (de 100 mg Ă  300 mg en moyenne par 100 g de baies, et jusqu’Ă  600 mg/100 g pour certaines espĂšces), en vitamine E et en carotĂ©noĂŻdes (bĂȘta-carotĂšne et lycopĂšne notamment). Les cosmonautes russes prenaient rĂ©guliĂšrement du miel d’argousier pour prĂ©server leur bonne forme physique.

Les fruits de l’argousier contiennent Ă©galement plus de 18 acides aminĂ©s, des acides gras essentiels divers, des phytostĂ©rols ainsi que plusieurs minĂ©raux et oligo-Ă©lĂ©ments (azote, phosphore, fer, manganĂšse, bore, calcium, etc.). On en extrait le jus, mais on les emploie surtout pour confectionner des compotes, confitures et gelĂ©es diverses.

À l’heure actuelle, l’argousier est un ingrĂ©dient de crĂšmes destinĂ©es Ă  soigner les brĂ»lures, les plaies de lit (escarres) et les brĂ»lures causĂ©es par des radiations. L’huile d’argousier, tirĂ©e de la pulpe des fruits et des graines, est employĂ©e pour la confection de produits cosmĂ©tiques, car elle a la rĂ©putation de rĂ©gĂ©nĂ©rer la peau et de retarder l’apparition des rides.

Au Canada, l’argousier est utilisĂ© depuis longtemps dans les Prairies comme haie et brise-vent. Plusieurs projets de culture de l’argousier sont Ă  l’Ă©tude au Canada et au QuĂ©bec afin d’exploiter le potentiel commercial de l’utilisation alimentaire et mĂ©dicinale de cette plante. Les premiĂšres plantations commerciales datent des annĂ©es 1995.

Recherches sur l’argousier

La recherche sur l’argousier et ses produits dĂ©rivĂ©s en est encore Ă  ses premiers pas : elle est constituĂ©e principalement d’essai in vitro et sur des animaux. Les Ă©tudes cliniques sont trĂšs peu nombreuses. En gĂ©nĂ©ral, les chercheurs attribuent les propriĂ©tĂ©s thĂ©rapeutiques de cette plante aux antioxydants et aux acides gras qu’elle renferme.

Traditionnellement, on considĂšre l’argousier comme un tonique gĂ©nĂ©ral de l’organisme. C’est ce qu’on appelle aussi un adaptogĂšne, c’est-Ă -dire une substance qui accroĂźt, de maniĂšre gĂ©nĂ©rale et non spĂ©cifique, la rĂ©sistance de l’organisme aux divers stress qui l’affectent.

BrĂ»lures et blessures cutanĂ©es (usage externe). Quelques essais sur les animaux ont donnĂ© de bons rĂ©sultats pour accĂ©lĂ©rer la guĂ©rison de blessures et de brĂ»lures. Chez les humains, on dispose d’un seul essai clinique : de l’huile tirĂ©e des baies de l’argousier s’est avĂ©rĂ©e plus efficace qu’un pansement Ă  la gelĂ©e de pĂ©trole pour soulager la douleur et aider Ă  la guĂ©rison des brĂ»lures de patients chinois.

EczĂ©ma (usage interne et externe). Quelques essais cliniques non publiĂ©s ont donnĂ© des rĂ©sultats prometteurs auprĂšs de patients ayant pris, par voie orale, des extraits huileux de baies et de graines d’argousier. Au cours d’une Ă©tude menĂ©e en Finlande, des capsules d’huile de graines d’argousier ont lĂ©gĂšrement soulagĂ© les symptĂŽmes des sujets souffrant de dermatite atopique. L’application d’une crĂšme Ă  base d’argousier n’a cependant pas fait mieux qu’un placebo au cours d’un essai menĂ© en Allemagne.

Protection cardiovasculaire. L’argousier Ă©tant riche en flavonoĂŻdes aux effets antioxydants, on pense qu’il pourrait avoir une action bĂ©nĂ©fique sur la viscositĂ© du sang et sur la fonction cardiaque en gĂ©nĂ©ral. Un essai clinique menĂ© en Chine auprĂšs de 88 patients indique que les flavonoĂŻdes que contient l’argousier pourraient ĂȘtre utiles en cas d’hypertension artĂ©rielle, tout en ayant moins d’effets indĂ©sirables qu’un mĂ©dicament antihypertenseur classique (nifedipine).

Les rĂ©sultats d’un essai prĂ©liminaire menĂ© auprĂšs de 12 sujets en bonne santĂ© indiquent que l’huile d’argousier pourrait avoir une action antiplaquettaire. Selon les rĂ©sultats d’un autre essai, le jus des baies n’aurait aucun effet sur l’agrĂ©gation plaquettaire, mais il pourrait augmenter le taux de bon cholestĂ©rol (HDL) et rĂ©duire l’oxydation associĂ©e au mauvais cholestĂ©rol (LDL).

Divers. Bien qu’un extrait de feuilles d’argousier ait eu une action modulatrice sur les fonctions immunitaires d’animaux de laboratoire, un extrait des fruits n’a pas Ă©tĂ© plus efficace qu’un placebo pour prĂ©venir les infections du systĂšme digestif ou urinaire auprĂšs de 233 sujets. Au cours d’un essai sur des sujets souffrant de cirrhose du foie, un extrait d’argousier, pris durant 6 mois, a eu un effet bĂ©nĂ©fique sur certains marqueurs sanguins de cette maladie.

Des donnĂ©es cliniques prĂ©liminaires non publiĂ©es indiquent que la prise d’un extrait huileux d’argousier pourrait ĂȘtre utile pour protĂ©ger les muqueuses des patients atteints du syndrome Gougerot-Sjögren.

Des rĂ©sultats d’essais in vitro ou menĂ©s sur des animaux indiquent que l’argousier aurait un effet protecteur contre les effets toxiques des radiations, du gaz moutarde (arme chimique) et de l’arsenic. Les chercheurs s’intĂ©ressent Ă©galement aux potentielles propriĂ©tĂ©s anticancer de l’huile d’argousier.

Précautions

Contre-indications
Aucune connue.
Effets indésirables
Aucun connu. Le fruit de l’argousier est consommĂ© depuis trĂšs longtemps et il est jugĂ© sĂ©curitaire, mais l’innocuitĂ© Ă  long terme des extraits n’est pas connue.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments
Aucune connue.
Avec des médicaments
Aucune connue.


[Total : 4    Moyenne : 3.8/5]

(Lac-Brome) Bien que toujours mĂ©connu du grand public, l’argousier bio antioxydant naturel puissant est un fruit qui risque de gagner rapidement en popularitĂ© en raison de ses nombreux bienfaits.

Ses petites baies de couleur orange sont en effet dĂ©crites comme Ă©tant l’un des fruits les plus vitaminĂ©s du rĂšgne vĂ©gĂ©tal. C’est dans l’objectif de faire dĂ©couvrir ces vertus cachĂ©es que Brad Johnson participe pour une deuxiĂšme annĂ©e consĂ©cutive au Festival des rĂ©coltes d’argousier de Sutton qui se dĂ©roule du 13 au 28 aoĂ»t.

Ce dernier est propriĂ©taire de Mont Echo Naturels, une jeune entreprise de Knowlton qui se spĂ©cialise dans la culture et la transformation de baies orangĂ©es de ce petit arbuste Ă©pineux depuis maintenant trois ans. «L’annĂ©e derniĂšre, ça avait durĂ© seulement une semaine, mais cette fois, nous le faisons sur deux semaines et trois week-ends, parce que nous avions eu trop de visiteurs l’Ă©tĂ© passé», affirme M. Johnson.

«Le principal aspect du festival est la visite du verger. On amĂšne les visiteurs au site d’un de nos fournisseurs qui est Ă  environ 10 km d’ici. Ils peuvent voir les arbres, cueillir et goĂ»ter les fruits. On leur apprend le processus de rĂ©colte et comment on cultive le fruit. L’idĂ©e est de connecter les gens avec la source de notre produit parce qu’on Ă©tait nous-mĂȘmes des cultivateurs d’argousiers avant de dĂ©marrer notre compagnie et de nous lancer dans la transformation», dit-il.

La tournĂ©e des visiteurs dĂ©bute d’abord Ă  la maison mĂšre de l’entreprise, soit leur boutique Mont Echo situĂ©e sur le chemin Lakeside, dans le secteur Knowlton. Sur place, ils peuvent dĂ©couvrir les diffĂ©rents produits pour les soins de la peau et les cheveux dĂ©veloppĂ©s par la compagnie grĂące aux propriĂ©tĂ©s cosmĂ©tiques de l’argousier. «Ce que nous faisons surtout ici, c’est l’extraction de l’huile qui est trĂšs concentrĂ©e et donc excellente pour la peau», explique M. Johnson.

Mont Echo Naturels en profite aussi pour faire connaĂźtre ses 30 points de vente dispersĂ©s un peu partout entre MontrĂ©al et QuĂ©bec. Les organisateurs de l’Ă©vĂ©nement fourniront Ă©galement Ă  quelques restaurants de la rĂ©gion des fruits ou du jus d’argousier, afin qu’ils puissent les faire dĂ©couvrir Ă  leur clientĂšle.

Gastronomie

S’il est en effet d’abord utilisĂ© pour la fabrication de produits corporels, l’argousier est aussi comestible et un excellent fruit Ă  intĂ©grer Ă  votre menu. Ces petites baies au goĂ»t acide sont par ailleurs de plus en plus prisĂ©es par les restaurants gourmets et les chefs quĂ©bĂ©cois.

«Moi, je ne vends pas de fruits Ă  l’extĂ©rieur de la ville ici, mais quelques-uns des autres producteurs de la rĂ©gion vendent des fruits Ă  MontrĂ©al et Ă  QuĂ©bec, dont Ă  l’hĂŽtel Frontenac, affirme M. Johnson. Les chefs sont trĂšs intĂ©ressĂ©s par l’argousier parce que ça a vraiment une saveur unique. Les gens essaient l’assiette et ils sont surpris de dĂ©couvrir ce produit.»


[Total : 5    Moyenne : 3/5]

Les baies d’argousier bio antioxydant, avec leur goĂ»t acide, abritent une grande richesse: des substances acides et lĂ©gĂšrement laxatives, de la provitamine A, B1, B2 et E. Elles contiennent en outre une grande variĂ©tĂ©s de substances actives dont de nombreux flavonoĂŻdes.

Le taux de vitamine C dans les baies, mais aussi dans les feuilles, est inĂ©galĂ©. Il est mĂȘme bien plus Ă©levĂ© que dans les fruits du sud comme l’orange et le citron, et plus Ă©levĂ© aussi que dans le cynorrhodon. D’ailleurs, les baies diffĂšrent au niveau de leur teneur en vitamine C. La plus haute teneur a Ă©tĂ© enregistrĂ©e dans les Alpes, oĂč l’HippophaĂ« Ă©tait Ă©galement une plante pionniĂšre. Ce sont Ă©galement les baies de ces rĂ©gions qui sont utilisĂ©es pour la production de jus et d’élixir. Il est frappant que le taux de vitamine C augmente fortement les annĂ©es de grand soleil. Ceci reflĂšte encore une fois la relation Ă©troite entre l’argousier et la lumiĂšre. Avec les baies, on peut dire qu’on emmĂšne un peu de ‘lumiĂšre’. Vous pouvez donc cueillir en toute tranquillitĂ© les baies de ce buisson si vous en rencontrez un.

L’argousier est un tonique gĂ©nĂ©ral et un anti-infectieux. Il renforce le systĂšme immunitaire.

Il est indiquĂ© dans tous les types de fatigue, ainsi qu’en cas de diminution de l’activitĂ© cardiaque et cĂ©rĂ©brale.

On le conseille en cas d’inappĂ©tence et d’anĂ©mie; on l’utilise aussi en cas d’insomnie et contre la sĂ©nescence.

Enfin c’est un excellent prĂ©ventif de la grippe.

Ses flavonoïdes notamment en font un grand ami du coeur, agissant aussi comme anti cholestérol et anti oxydant. Voir aussi

Il est consommĂ© sous forme de sirops, jus et Ă©lixirs (Élixir d’argousier Weleda notamment).

Dans le Sibu Yudan, un livre de mĂ©decine classique tibĂ©taine, du VIIIe siĂšcle, pas moins de 30 chapitres sont consacrĂ©s aux vertus curatives et aux valeurs nutritionnelles de l’argousier.

Car il recĂšle d’autres trĂ©sors au sein de sa magnifique baie. En effet, on extrait une huile vĂ©gĂ©tale tant de ses baies que de leurs graines.

L’argousier est une des rares plantes Ă  contenir de l’huile aussi bien dans le noyau que dans la chair de son fruit.Il partage cette particularitĂ© avec l’olivier et l’avocatier.

Les noyaux sont sĂ©parĂ©s de la chair du fruit et lĂ©gĂšrement Ă©corchĂ©s afin de permettre Ă  l’huile de s’écouler lors du pressage Ă  froid. Pour extraire l’huile de la chair des baies d’argousier, il faut centrifuger le jus afin de faire tomber les morceaux de chair. Le jus reste au milieu et l’huile remonte Ă  la surface!

L’huile extraite de la chair des baies contenant en plus une grande quantitĂ© de bĂ©ta-carotĂšne

L’huile extraite de la chair des baies contenant en plus une grande quantitĂ© de bĂ©ta-carotĂšne ( antioxydant naturel puissant)

L’huile d’argousier possĂšde des vertus curatives particuliĂšres vis Ă  vis de la peau, cela est notamment dĂ» Ă  sa forte teneur en acides gras (omĂ©ga 3 et omĂ©ga 6). L’huile extraite de la chair des baies contenant en plus une grande quantitĂ© de bĂ©ta-carotĂšne, qui lui donne sa couleur orangĂ©e. Le bĂ©ta-carotĂšne est un prĂ©curseur de la vitamine A dans le corps. Cette huile de chair contient de l’acide palmitolĂ©ique, qui lorsqu’il pĂ©nĂštre notre peau, protĂšge des radicaux libres. Cet acide, prĂ©sent dans le corps humain, joue un rĂŽle important dans la formation cellulaire et dans le remplacement des cellules cutanĂ©es endommagĂ©es.

L’huile extraite des noyaux diffĂšre de celle extraite de la chair. Elle est plus claire en raison d’une moindre teneur en carotĂ©noĂŻdes, mais elle contient par contre une forte proportion d’acides gras insaturĂ©s (acide linolĂ©ique par exemple) qui sont Ă©galement prĂ©sents dans nos cellules. AbsorbĂ©s facilement par la peau, ces acides gras favorisent le renouvellement cellulaire, et stimulent ainsi l’amĂ©lioration de l’aspect des couches supĂ©rieures de la peau, le dĂ©veloppement du manteau lipidique et la teneur en eau de la couche cornĂ©e.

A Tchernobyl, aprĂšs la catastrophe nuclĂ©aire de 1986, une nouvelle propriĂ©tĂ© particuliĂšre de l’argousier a Ă©tĂ© dĂ©couverte. Les mĂ©decins ont utilisĂ© de l’huile d’argousier pour traiter les dĂ©tĂ©riorations de la peau et des muqueuses des victimes de la catastrophe, car elle semblait protĂ©ger contre le rayonnement. De plus, aprĂšs la catastrophe, l’argousier semble avoir Ă©tĂ© une des rares plantes de la rĂ©gion Ă  na pas avoir Ă©tĂ© polluĂ©e par la radioactivitĂ©. C’est le bĂ©ta-carotĂšne prĂ©sent dans l’huile de la chair qui offre cette protection, ce puissant anti-oxydant peut notamment absorber les rayons UV B. (source: voir Weleda).

On parle aussi souvent de ces propriĂ©tĂ©s sur certains types de maladies de peau : kĂ©ratose pilaire, psoriasis, eczĂ©ma et surtout on a prouvĂ© son excellente action sur l’ensemble des muqueuses du corps et sur tous les types de problĂšmes de sĂ©cheresse : cutanĂ©e, nasale, oculaire, buccale, vaginale, mais aussi sa protection sur les problĂšmes d’ulcĂšres, en cas de radiothĂ©rapies, dans le soin des brĂ»lures, dermatoses etc
 Les recherches restent nombreuses, l’argousier, tant prisĂ© des tibĂ©tains, n’a pas fini de nous surprendre.

Pour profiter au mieux de tous ses bienfaits sur la peau, il existe de plus en plus de produits Ă  base d’argousier. J’ai choisi les produits Weleda pour leur sĂ©rieux (qualitĂ© biodynamique, le must!) et leur bon rapport qualitĂ© prix, et quelques autres produits. J’espĂšre vous en proposer d’autres au fil du temps, avec toujours un label Bio et une garantie de teneur Ă©levĂ©e en extraits actifs.

Vous trouverez au Chaudron Magique de l’Elixir d’argousier Ă  boire pour retrouver force et rĂ©sistance, mais aussi l’Huile de massage dynamisante Ă  l’argousier, aux vertus purifiantes et curatives, qui soulagera les peaux irritĂ©es ou sĂšches, et aidera Ă  se protĂ©ger des radicaux libres avec la provitamines A et la vitamine E.

Enfin le Lait corporel et la Douche Ă  l’argousier, au parfum fruitĂ© d’orange, seront aussi nourrissants et protecteurs, amĂ©liorant l’élasticitĂ© de la peau et rĂ©gulant sa teneur en lipide et en eau.

J’ai aussi de l’Huile sĂšche d’argousier bio Eumadis en 30 ml, sous label cosmĂ©bio, enrichie en huiles essentielles de bois de rose, ylang ylang et gĂ©ranium, un vĂ©ritable soin complet, pĂ©nĂ©trant rapidement et comblant votre peau de ses bienfaits : lissant, raffermissant, nourrissant, stimulant la rĂ©gĂ©nĂ©ration de la peau et retardant son vieillissement!

Enfin de l’Huile pure de noyaux d’argousier Bio en 30 ml, Ă  utiliser pure ou pour faire des prĂ©parations plus personnalisĂ©es (en mĂ©lange avec des huiles essentielles, en Ă©mulsion avec une eau florale
).


[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

CaractĂ©ristiques : Les baies d’argousier sont le symbole de la lumiĂšre aurorale dans les pays septentrionaux de l’Europe du Nord jusqu’Ă  la SibĂ©rie, on produit avec un jus EXCELLENT pour la santĂ©

Fabrication
Ce jus est fabriqué à partir de fruits rigoureusement sélectionnés.
La technologie utilisée pour la fabrication permet de préserver la plus grande partie des éléments naturels des fruits.

Le jus d'argouse bio riche en vitamine

Le jus d’argouse bio riche en vitamine

Conseils d’utilisation
Diluer environ 70 ml de jus (1/3 de verre) dans de l’eau, mais pas dans de l’eau bouillante. À consommer une fois par jour.

Conservation
Conserver à l’abri de la lumiùre. Trùs important : il est indispensable, aprùs ouverture, de garder la bouteille au frigidaire 10 jours max.

PropriĂ©tĂ©s de l’Argousier
– L’argousier est une plante trĂšs particuliĂšre dont les propriĂ©tĂ©s mĂ©dicales ont Ă©tĂ© analysĂ©es et prouvĂ©es par de nombreux laboratoires.
– Le fruit de l’argousier est une vĂ©ritable « bombe de vitamines » : trĂšs forte teneur en vitamines A, B, B1, B6, C, E, F, P, K ainsi qu’en pigments, flavonoĂŻdes, carotĂ©noĂŻdes, fer, bore, manganĂšse.
– Il est exceptionnellement riche en vitamine C, avec une concentration 5 fois supĂ©rieure Ă  celle du kiwi et 30 fois Ă  celle de l’orange. En Asie, plus de 200 produits alimentaires ou mĂ©dicinaux sont fabriquĂ©s Ă  partir de l’argousier.
– Sa quantitĂ© de vitamine E est largement supĂ©rieure Ă  celle de beaucoup d’autres fruits.
– La prĂ©sence de coumarine agit contre les hĂ©morragies.
– Il aide Ă  la reconstitution des cellules et des tissus (peau, vaisseaux, cƓur, etc.) et s’applique aussi en cas de brĂ»lures et blessures cutanĂ©es.
– RĂ©tablissement et rĂ©sistance capillaire des micro-vaisseaux.
– VĂ©ritable source de jouvence du fait qu’il contient un alcaloĂŻde de sĂ©rotonine, considĂ©rĂ© comme une hormone de jeunesse
 Il retarde le processus du vieillissement de l’organisme et aide Ă  conserver ses capacitĂ©s physiques et intellectuelles.
– ProtĂšge des rayonnements nuisibles et de l’action toxique de certains mĂ©dicaments grĂące Ă  ses acides organiques.
– Il est aussi un vermifuge, antiscorbutique, antiseptique, tonique, astringent, antifatigue et antioxydant.
– Protection du foie et de l’estomac.
– Fatigue physique et intellectuelle, asthĂ©nie, stress, grippe, manque d’appĂ©tit.
– AnĂ©mie, avitaminose.
– Angines, bronchites.
– Affections de la vue.
– Inflammations diverses de la peau et des articulations.
– Traitement et prĂ©vention des ulcĂšres d’estomac et du duodĂ©num.
– Vers intestinaux
– NausĂ©es, douleurs du ventre, pyrosis.
– Chute des cheveux.
– Coups de soleil.

Produit alimentaire naturel.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

L’argousier est indigĂšne dans le nord-ouest de l’Europe et au centre de l’Asie, du massif de l’AltaĂŻ jusque dans l’ouest et le nord de la Chine et le nord de l’Himalaya.

Informations générales

Nom latin
Hippophae rhamnoides L.

Famille
Elaeagnaceae

Noms courants
argousier, argasse, grisset, saule Ă©pineux, bourdaine marine, faux nerprun, Ă©pine luisante, sea buckthorn (en anglais)

Utilisations historiques
Dans la GrĂšce antique, l’argousier Ă©tait utilisĂ© comme fourrage pour les chevaux afin de favoriser le gain de poids et de rendre leur pelage reluisant. En fait, le mot qui dĂ©signe le genre de l’argousier “Hippophae” signifie littĂ©ralement ” cheval reluisant “.
L’argousier est utilisĂ© depuis des siĂšcles en Europe et en Asie comme aliment ainsi que pour ses propriĂ©tĂ©s pharmaceutiques.
Des textes anciens rapportent Ă©galement que l’argousier Ă©tait utilisĂ© aux fins suivantes :
pour faire baisser la fiĂšvre, rĂ©duire l’inflammation, combattre les intoxications et les abcĂšs et nettoyer les poumons;
pour traiter le rhume et la toux;
pour traiter les tumeurs et les excroissances, surtout Ă  l’estomac et Ă  l’Ɠsophage.
Utilisations actuelles

Aliment fonctionnel

Le jus des baies de l’argousier est consommĂ© couramment dans plusieurs rĂ©gions d’Asie et d’Europe. Il est trĂšs riche en protĂ©ines, en vitamines C et E et en acides organiques.
On peut obtenir une infusion nutritive à partir des feuilles fraßches ou séchées.
Les feuilles, les jeunes branches et la pulpe des fruits peuvent ĂȘtre donnĂ©es aux animaux.

Propriétés médicinales

L’application topique d’huile d’argousier permettrait de traiter les irritations cutanĂ©es dues au soleil, Ă  la chaleur, aux brĂ»lures causĂ©es par des produits chimiques ou par irradiation, Ă  l’eczĂ©ma et aux blessures qui cicatrisent mal. Les cosmonautes russes utilisaient l’argousier pour se protĂ©ger des radiations cosmiques.
L’huile produite Ă  partir des baies d’argousier est riche en vitamine E, carotĂ©noĂŻdes, phytostĂ©rols et en acides gras essentiels. Toutes ces substances sont reconnues pour leurs propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales, en usage interne ou externe.

IntĂ©rĂȘt agronomique et environnemental

L’argousier est un arbuste trĂšs rustique dont le systĂšme racinaire se ramifie trĂšs rapidement et possĂšde la capacitĂ© de fixer l’azote. Il peut donc s’adapter en sol peu productif et mĂȘme contribuer Ă  enrichir le sol au point oĂč d’autres plantes peuvent y ĂȘtre cultivĂ©es. L’argousier est assez tolĂ©rant aux applications de sel en bordure des autoroutes. Il a notamment Ă©tĂ© utilisĂ© aux fins suivantes :
pour lutter contre l’Ă©rosion des sols et pour les projets de rĂ©habilitation des terres;
pour améliorer les habitats fauniques (figure 1) et protéger les zones agricoles;
comme arbuste ornemental.

Arbuste argousier bio fruit antioxydant naturel puissant

Arbuste argousier bio fruit antioxydant naturel puissant

CaractĂ©ristiques de l’argousier

L’argousier est un arbuste dĂ©cidu, qui mesure gĂ©nĂ©ralement de 0,5 Ă  6 m de hauteur et d’envergure, mais il peut atteindre 18 m en Asie centrale. Les arbres mĂąles sont plus dressĂ©s que les arbres femelles dont le feuillage s’Ă©tend davantage en largeur. Il a tendance Ă  drageonner s’il n’est pas bien entretenu. L’argousier peut rĂ©sister Ă  des tempĂ©ratures aussi basses que – 40°C. Il est tolĂ©rant Ă  la sĂ©cheresse et au sel. L’argousier a besoin de plein soleil pour bien se dĂ©velopper et ne peut tolĂ©rer d’ĂȘtre Ă  l’ombre d’arbres plus gros. Les branches sont denses, dressĂ©es et trĂšs Ă©pineuses sur les rameaux terminaux et axillaires. Les feuilles sont linĂ©aires ou lancĂ©olĂ©es, de 3 Ă  8 cm de longueur et de 7 mm de largeur; le dessus des feuilles est d’un gris vert foncĂ© et le dessous est pĂąle, de couleur gris argentĂ©. L’argousier est un arbuste dioĂŻque, c’est-Ă -dire que les fleurs mĂąles et les fleurs femelles poussent sur des arbres distincts. Les fleurs sortent avant les feuilles et poussent sur le bois de deux ans; elles se prĂ©sentent sous forme de petites grappes Ă  l’aisselle des feuilles tout le long de la branche. La pollinisation des fleurs femelles a lieu Ă  la mi-mai et elle dĂ©pend entiĂšrement du vent qui disperse le pollen des fleurs mĂąles. Le mĂ»rissement des fruits survient une centaine de jours aprĂšs la pollinisation. Les fruits de l’argousier sont de forme et de couleur variables, mais ils sont habituellement globulaires ou ovales et de couleur jaune Ă  orange vif. La forme et la taille des fruits, ainsi que le contraste entre leur couleur et celle du feuillage lui confĂšrent ses qualitĂ©s ornementales.

Parties utilisées
Les feuilles et les jeunes branches
Les baies
Pratiques agronomiques

Zone de rusticité
Arbuste ligneux – arbre de petite taille, rustique jusqu’en zone 3 (- 40°C).
Germination des semences
Les semences vont germer de 3 à 10 jours aprÚs la stratification qui permet de lever la dormance, selon la température.
La stratification est nĂ©cessaire pendant 90 jours Ă  une tempĂ©rature de 3 Ă  5 °C, en conditions humides, afin d’assurer une bonne germination lorsque les semences sont semĂ©es au printemps ou en serre.
Les semences fraĂźches peuvent ĂȘtre directement mises en terre Ă  l’automne puis recouvertes de 5 mm de sol.

Multiplication
Par les semences, mais les plantules ne sont pas nĂ©cessairement identiques au plant femelle et il peut s’agir d’un plant mĂąle.
Par bouture semi-ligneuse- méthode simple, peu coûteuse et trÚs efficace.
Par bouture ligneuse – mĂ©thode simple, peu coĂ»teuse et moyennement efficace.
Les boutures de racines sont assez efficaces.
Par les drageons – mĂ©thode simple, peu coĂ»teuse, mais les drageons ont une faible masse racinaire et peuvent subir un choc de transplantation.

Ensoleillement
Plein soleil

Type de sol
L’argousier s’adapte Ă  une grande variĂ©tĂ© de sols, notamment ceux qui sont peu productifs comme les sols sablonneux et caillouteux pauvres en Ă©lĂ©ments nutritifs et ayant une faible capacitĂ© de rĂ©tention d’eau. L’argousier affectionne les loams lĂ©gĂšrement Ă  moyennement sableux et bien drainĂ©s.
Tolérance moyenne aux sols salins.
pH optimal : entre 6 et 7

Besoins en eau
Bien que tolĂ©rant Ă  la sĂ©cheresse, l’argousier demande des prĂ©cipitations annuelles d’au moins 400 mm pour donner un rendement satisfaisant en fruits. La mise Ă  fruits, dans un verger Ă  proximitĂ© de Wingham, en Ontario, a eu lieu deux semaines plus tĂŽt en 2006, comparativement Ă  2005. Du 1er mai au 1er septembre, les degrĂ©s-jours de croissance (1516 contre 1362) et les unitĂ©s thermiques (2366 contre 2162) ont Ă©tĂ© plus Ă©levĂ©s en 2005 qu’en 2006. Par contre, les prĂ©cipitations ont Ă©tĂ© beaucoup plus importantes en 2006 (335 mm contre 239,6 mm). Les prĂ©cipitations additionnelles en 2006 ont vraisemblablement contribuĂ© Ă  favoriser une mise Ă  fruits plus hĂątive et une hausse du rendement.

Espacement

L’amĂ©nagement de la plantation sera diffĂ©rent selon que la rĂ©colte est mĂ©canique ou manuelle. GĂ©nĂ©ralement, la densitĂ© de plantation est de 600 Ă  1000 plants Ă  l’acre, avec un plant mĂąle pour 7 plants femelles.

RĂ©colte

Lorsqu’on ne plante que quelques arbustes, les baies peuvent ĂȘtre facilement rĂ©coltĂ©es Ă  la main. La somme de travail exigĂ©e est similaire Ă  ce que demande la rĂ©colte de framboises. Les Ă©pines des argousiers peuvent parfois causer certains problĂšmes, mais les jeunes plants sont souvent exempts d’Ă©pines. Certaines variĂ©tĂ©s sans Ă©pines sont disponibles, et les efforts de sĂ©lection devraient permettre d’en avoir davantage Ă  l’avenir. Plus il y a d’arbres dans la plantation, plus la rĂ©colte exige de travail. Des statistiques chinoises dĂ©montrent que jusqu’Ă  1500 heures-personnes Ă  l’hectare sont nĂ©cessaires pour la rĂ©colte manuelle. D’aprĂšs les observations recueillies au verger de Wingham, cependant, il semble que la rĂ©colte manuelle d’un hectare prenne beaucoup plus que 1500 heures, surtout lorsqu’on tente de ne rĂ©colter que les fruits intacts. En effet, les fruits sont fixĂ©s solidement au plant et ne s’enlĂšvent pas facilement de la branche. Des cueilleurs expĂ©rimentĂ©s ont rĂ©ussi Ă  rĂ©colter 1 Ă  1,5 kg de fruits intacts Ă  l’heure.

Il devient toutefois de moins en moins difficile de cueillir les fruits des arbres à mesure que la saison avance. Malheureusement, la qualité des fruits diminue aussi pendant ce temps; il est donc important de déterminer la période idéale de récolte pour les différentes régions productrices.
Les exploitations commerciales efficaces qui produisent de l’argousier devront tĂŽt ou tard s’Ă©quiper d’une rĂ©colteuse mĂ©canique. Plusieurs types de rĂ©colteuses ont Ă©tĂ© mis au point, y compris un secoueur inventĂ© en Saskatchewan. Comme pour toutes les plantes cultivĂ©es pour usage nutraceutique, mĂ©dicinal ou culinaire, la manutention postrĂ©colte des baies d’argousier doit se faire conformĂ©ment aux pratiques agricoles recommandĂ©es. AprĂšs le nettoyage, les baies doivent ĂȘtre transformĂ©es le plus tĂŽt possible; elles peuvent aussi ĂȘtre conservĂ©es Ă  des tempĂ©ratures fraĂźches (4 Ă  6°C), ou surgelĂ©es s’il est impossible de les transformer dans l’immĂ©diat. La durĂ©e de conservation des fruits entreposĂ©s Ă  des tempĂ©ratures fraĂźches peut aller jusqu’Ă  deux semaines. Les baies conservent leur forme lorsqu’elles sont dĂ©congelĂ©es. Les fruits rĂ©coltĂ©s au verger de Wingham sont utilisĂ©s Ă  l’Ă©tat frais ou congelĂ©s et sont vendus dans les marchĂ©s publics prĂšs de Huntsville. Les fruits sont transformĂ©s en divers produits : gelĂ©es, concentrĂ©s de jus, nectars, salsas et pains fabriquĂ©s Ă  partir de la pulpe et des grains aprĂšs extraction du jus. Les jeunes pousses sont sĂ©chĂ©es et broyĂ©es pour ĂȘtre utilisĂ©es comme infusion.

Autres éléments à considérer

Comme pour toutes les cultures de remplacement, les nouveaux producteurs doivent dĂ©couvrir par eux-mĂȘmes les coĂ»ts de production et les dĂ©bouchĂ©s pour l’argousier. De plus, avant de faire toute allĂ©gation sur les propriĂ©tĂ©s nutraceutiques et mĂ©dicinales de l’argousier, les producteurs doivent vĂ©rifier que ces allĂ©gations sont conformes Ă  la rĂ©glementation de la Direction des produits de santĂ© naturels, de SantĂ© Canada.

Références

Li, T.S.C et Beveridge, T.H.J. 2003. Production et utilisation de l’argousier (Hippophae rhamnoides L.) Presses scientifiques du CNRC, Ottawa. (www.monographs.nrc-cnrc.gc.ca)

Zeb, A. 2004. Important therapeutic uses of sea buckthorn (Hippophae): A review. J. of Biological Sciences 4(5) : 687-693

La prĂ©sente fiche Info a Ă©tĂ© rĂ©digĂ©e par Jim Todd, spĂ©cialiste des cultures de remplacement, Division de la phytotechnie, MinistĂšre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario.


[Total : 5    Moyenne : 4.8/5]

L’argousier est un arbrisseau Ă©pineux, de 0,5 Ă  3 m de haut. La feuille est de 1–5 cm de long et aciculaire. Gris vert sur sa partie supĂ©rieure, la couleur de la partie infĂ©rieure varie du gris argentĂ© au brun rouille.

L’argousier fleurit avant l’éclosion des feuilles, en mai. La plante est dioĂ©cique et la pollinisation se fait par le vent : les Ă©tamines et les carpelles se trouvent sur des plantes distinctes. Les fleurs sont petites, d’environ 3 mm et de couleur vert jaunĂątre. Le fruit est une drupe juteuse de 8–10 mm, de forme allongĂ©e, jaune ou jaune orangĂ©.

Argouse bio le fruit de l'argousier

Argouse bio le fruit de l’argousier

Habitat :

L’argousier est une plante qui se trouve Ă  l’état sauvage sur les cĂŽtes du golfe de Botnie et des Ăźles Åland. L’argousier croĂźt mieux sur les plages de sable, de gravier et rocheuses. La bactĂ©rie actinomycĂšte qui vit dans ses racines absorbe l’azote atmosphĂ©rique, ainsi l’argousier pousse aussi sur des terrains pauvres en Ă©lĂ©ments minĂ©raux. La croissance de l’argousier nĂ©cessite beaucoup de soleil.

Période de récolte :

La cueillette des baies d’argousier sauvages commence en octobre, pĂ©riode Ă  laquelle les baies sont suffisamment mĂ»res et se dĂ©tachent bien de leurs pĂ©doncules. Il est recommandĂ© de ramasser les baies aprĂšs les premiĂšres gelĂ©es. Les arbustes d’argousier sont denses et Ă©pineux, ainsi la cueillette des baies est ardue. Les baies se ramassent Ă  la main ou en tapant sur les branches avec un bĂąton pour faire tomber les baies sur un support. Il est interdit de couper ou d’écraser les branches d’argousier.

Valeur nutritionnelle :

Sur le plan nutritionnel, la baie d’argousier est la plus riche de toutes les baies sauvages. Elle contient de grandes teneurs en vitamines C et E, elle est riche en fibres ainsi qu’en acides gras bĂ©nĂ©fiques Ă  l’organisme. 50 grammes de baie fournissent autant de vitamine C qu’une orange moyenne. Environ 4–7 % de cette baie comprennent de la chair et de l’huile de graines constituĂ©e essentiellement d’acides gras polyinsaturĂ©s.

Utilisation :

L’industrie alimentaire fabrique des compotes, des confitures, des poudres de baies et des sirops d’argousier. L’huile d’argousier est utilisĂ©e en complĂ©ment alimentaire et dans la fabrication de produits cosmĂ©tiques. Les baies d’argousier peuvent ĂȘtre dĂ©gustĂ©es telles quelles ou bien avec du porridge ou un yaourt. Les baies d’argousier se conservent sous forme de jus/sirop, en confiture ou congelĂ©es.