[Total : 3    Moyenne : 3.7/5]

Assez commun en Europe et en Asie, l’argousier (hippophaé Rhamnoïdes), avide de soleil, appelé aussi “ananas de Sibérie”, “saule épineux”, “olivier de Sibérie” est un arbrisseau dioïque sauvage, épineux de la famille des Elaéagnacées.

Découvert par l’homme il y a 4000 ans, l’argousier est intéressant au point de vue horticole pour stabiliser les sols soumis à l’érosion et pour améliorer leur qualité. Ses fruits, de forme ovoïde, acides et astringents sont de fausses drupes, jaune à orangé, issus de la transformation du réceptacle floral et formés d’un akène entouré d’une partie charnue. L’argousier doit son nom à ses bienfaits : hyppophae vient du grec hyppo “cheval” et phaos “reluire” car, à cette époque, on avait observé que les chevaux qui broutaient cette plante prenaient du poids et avaient un pelage reluisant.

On retrouve les baies d’argousier en Asie dans la fabrication de plus de 200 produits dont l’usage médicinal se perpétue traditionnellement en médecine ayurvédique, tibétaine et chinoise. Ses bienfaits sur la santé et la beauté sont reconnus par les médecins et de nombreux chercheurs russes, chinois, allemands, finlandais, indiens, et d’Asie Centrale ont démontré le pouvoir antioxydant de l’argousier et son effet protecteur contre la radioactivité.

Baies d'argousier bio riche en antioxydants naturels puissants

Baies d’argousier bio riche en antioxydants naturels puissants

Une composition exceptionnelle :

L’argousier renferme de nombreux composants bio-actifs :

– 14 vitamines A,C,D,E,K,P… et des provitamines : ses vitamines sont très concentrées (3 fois plus de vitamine A que la carotte, 10 fois plus de vitamine C que l’orange, 4 fois plus de vitamine E que les graines de tournesol !).

– De nombreux antioxydants puissants (phénols, caroténoïdes, stérols, tanins).

– 22 acides gras (oméga 3, 6, 7, 9).

– Des substances minérales et des oligo-éléments (zinc, fer, calcium…)

Des bienfaits remarquables sur la santé :

– L’argousier est le champion de la vitalité : dans ses baies orangées, il est gorgé de vitamine C, de bêtacarotène, de vitamine E, d’acides gras essentiels et de fer pour lutter efficacement contre la fatigue et retrouver la forme.

– On l’utilise pour prévenir l’inflammation des muqueuse (bouche, nez, oreilles, appareil génital, anus).

– Il est recommandé pour stimuler l’immunité.

– Il améliore la circulation du sang.

– Selon certaines études, il préviendrait les maladies cardiovasculaires et la formation des cancers.

– Cicatrisant doux et exceptionnel, il est conseiller pour faciliter la cicatrisation des plaies, des brulures, des blessures, des crevasses, des gerçures, pour traiter les problèmes de peauet pour se protéger contre le soleil.

– Pour les sportifs, il est le fruit de l’effort : rien de tel que de boire un jus d’argousier pour récupérer et refaire le plein d’énergie après la pratique d’un sport d’endurance (vélo, footing…). Peu calorique (70 Kcal/100ml), il apporte de l’énergie rapidement disponible et ses sucres lents et rapides facilitent la synthèse du glycogène. Ses apports permettant de rééquilibrer les pertes en minéraux et notamment en magnésium.
L’argousier en cosmétique.

Les fruits de l’argousier contiennent une huile végétale rare et précieuse issue de la pulpe du fruit ou des pépins. Trésor de beauté, cette huile riche en vitamines antioxydantes, entre dans la composition de produits cosmétiques pour le visage (contour des yeux, des lèvres) et le corps. Ces produits lissent, raffermissent et nourrissent la peau. L’argousier est un élixir de beauté qui hydrate et répare les peaux très sèches, renforce l’élasticité de l’épiderme et participe au renouvellement des cellules des peaux matures.


[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Les usages culinaires et médicinaux de l’argousier sont reconnus depuis l’Antiquité. Ses baies acidulées de couleur orange intense sont riches en vitamine C et possèdent d’innombrables propriétés intéressantes.

L'argousier bio en tisane, pour une boisson riche en antioxydants naturels puissants

L’argousier bio en tisane, pour une boisson riche en antioxydants naturels puissants

L’argousier est un modeste arbuste épineux à feuillage caduque qui pousse un peu partout dans les zones tempérées d’Europe et d’Asie : on le trouve en Scandinavie, en Italie, en France, en Russie, en Iran, en Turquie, en Chine et même sur les hauteurs de l’Himalaya…

En Grèce antique, les feuilles et les jeunes rameaux de l’argousier étaient ajoutés au fourrage des chevaux pour favoriser leur croissance et embellir leur pelage. De nos jours, l’argousier est encore employé dans l’élevage des chevaux, des volailles et des truites notamment, comme complément alimentaire de choix. Mais ce n’est pas tout…

Jus, confitures, gelées, sirops, pâtes de fruits, compote, sorbets, liqueurs et autres préparations et spécialités culinaires ancestrales ou nouvelles : les usages alimentaires de l’argousier sont multiples.

Acides et astringents, les fruits de l’argousier sont consommés traditionnellement avec du lait et du fromage en Sibérie et Asie et servent de condiments en Himalaya. Dans les pays nordiques, les baies d’argousier servent à préparer des sauces pour le poisson et en Russie, à parfumer la Vodka sibérienne.

En France, dans les Hautes Alpes et les Alpes du Sud, de nombreuses spécialités locales sont fabriquées à base d’argousier. En Provence, elles font partie des produits du terroir au même titre que la lavande.

Tout comme les fruits rouges (fraises, myrtilles, canneberge…), les baies de l’argousier ont de puissantes propriétés antioxydantes car elles sont exceptionnellement riches en vitamine C (concentration cinq fois supérieure à celle du kiwi et tente fois supérieure à celle de l’orange). Elles constituent aussi une bonne source de vitamines A, E, F et P.

Astringentes, anti-infectieuses, antisclérotiques, vermifuges et toniques… : les propriétés médicinales de l’argousier sont innombrables. Les extraits d’argousier aident aussi à soulager les brûlures et autres blessures cutanées.

Notons enfin que l’huile extraite des pépins et de la pulpe de la baie est utilisée comme ingrédient culinaire et comme produit pharmaceutique : elle intervient également dans la composition de certains cosmétiques.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

L’argousier bio antioxydant naturel puissant (ippofaes) appartient à la catégorie des super-aliments ( superfoods) ce qui signifie qu’il fournit une grande valeur nutritive.

L’argousier était utilisé par les Grecs Anciens, principalement pour la guérison. Dans la Grèce moderne, le terme superfoods généralement, comme ippofaes ont été aussi récemment fait connus.

Argousier bio un superfruit antioxydant naturel puissant

Argousier bio un superfruit antioxydant naturel puissant

So nom dans le Grec Modern signifie cheval et lumière. Ce nom a été donné par les Grecs Anciens parce qu’ils l’utilisaient pour soigner les chevaux malades et dans un délai très court ils devenaient bien et “brillaient”.

La naissance de l’argousier semble être daté longtemps avant l’ère glaciaire, ce qui le rend l’une des premières plantes qui existaient sur la planète.

L’argousier se trouve principalement au Tibet et en Chine, mais les 2 dernières années, ses cultures se sont propagées à travers le monde. Peut-être il n’est pas si célèbre et si efficace qu’Acai Berry, mais l’argousier est une source de vitamines et d’antioxydants.

Il a plus de vitamine C qu’une orange et un kiwi et plus de vitamine E que le maïs et le blé.

Il fournit Oméga-3, Oméga-7, Oméga-6, Oméga-9 graisses, ce qui sont les graisses insaturées.

Pour ces raisons l’argousier est maintenant utilisé dans les compléments alimentaires parce qu’il fournit concentrant de nombreux avantages pour le corps (190 ingrédients)


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Recette de laLotte à la sauce d’argousier bio

Calories: environ 220 kcal par portion

Ingrédients pour 4 personnes:

500 gr de filets de lotte
sel et poivre du moulin
3-4 tiges de coriandre
3 càs d’eau
100 gr de petites carottes
100 gr de brocolis
100 gr de poireaux
sel de mer
assortiment de feuilles de salade
Ingrédients pour la sauce :

2 et ½ càs de jus d’argousier bio non sucré
1 càc de sucre
sel et poivre
3 càs d’huile de colza
6 càs de lait caillé crémeux
Nettoyer les filets de lotte, enlever les arêtes, couper en tranches épaisses, les saler et poivrer et les mettre dans un moule avec les feuilles de coriandre. Verser les 3 cuillers à soupe d’eau et couvrir avec une feuille d’aluminium. Cuire dans un four préchauffé à 220° (5 minutes si le moule est métallique, 8 minutes si le moule est en porcelaine). Retirer du four et laisser reposer 5 minutes dans le moule couvert. En même temps, couper en fines rondelles les carottes, les brocolis et les poireaux : cuire le tout dans un peu d’eau (ou mieux, à la vapeur) avec du sel de mer, puis bien égoutter et laisser refroidir.

Pour la sauce: verser le sucre et un soupçon de sel et de poivre dans le jus d’argousier. Y verser l’huile de colza en tournant vigoureusement, puis ajouter à la fin et doucement le lait caillé crémeux.

Mettre les tranches de lotte, les rondelles de légumes et les feuilles de coriandre dans un grand saladier : verser la sauce et tout bien mélanger délicatement. Décorer chaque assiette d’un lit de feuilles de salade et y disposer le mélange. Servir en entrée ou comme plat froid avec un verre de vin blanc demi-sec du genre Gewürztraminer.

Sources : ronds-rondes.com


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Parties utilisées : les baies, dont on tire du jus et des extraits huileux; les graines, pressées à froid pour en extraire l’huile; les feuilles et l’écorce, dont on tire des extraits.

Noms communs : argousier, saule épineux, olivier de Sibérie, faux-nerprun, ananas de Sibérie.
Nom botanique : Hippophae rhamnoides, famille des éléagnacées.
Nom anglais : Sea buckthorn.
Nom chinois : Star-bu (nom tibétain).
Habitat et origine : Cet arbuste dépasse rarement 3 à 4 mètres de haut, mais certaines variétés peuvent atteindre 20 mètres. L’argousier est originaire d’Europe et des régions montagneuses et tempérées de l’Eurasie. En Asie, l’argousier est très répandu en Chine et dans les régions de l’Himalaya. On le trouve aussi en Russie, en Mongolie et jusque dans les pays scandinaves. Il est cultivé au Canada et en Chine, notamment pour prévenir l’érosion des sols. Au Québec, une petite population d’argousier semble s’être naturalisée dans la région de Malartic (Abitibi) où les dépôts miniers sont propices à sa croissance.

Indications

Traiter les brûlures, les affections et les blessures cutanées (usage externe).
En médecine traditionnelle asiatique – traiter les troubles digestifs, cardiovasculaires et des voies respiratoires ainsi que diverses affections de la peau et des muqueuses (usage interne).

Posologie de l’argousier

Les données scientifiques et cliniques sont insuffisantes pour suggérer un dosage. L’argousier est offert sous plusieurs formes (jus, capsules, extraits, miel, gelée, etc.) et son huile, incorporée dans des pommades et des onguents, est utilisée en application externe.

L'agousier utilisé pour traiter certains troubles cardiovasculaires

L’agousier utilisé pour traiter certains troubles cardiovasculaires

Historique de l’argousier

L’utilisation médicinale des baies d’argousier remonte à l’Antiquité. Les Grecs l’utilisaient pour accélérer la prise de poids des chevaux et lustrer leur pelage, d’où son nom latin hippophae, qui signifie « cheval » et « briller ».

En Médecine traditionnelle chinoise (MTC), japonaise ou tibétaine, de même qu’en médecine ayurvédique (Inde), on emploie encore beaucoup l’argousier, notamment comme tonique, et pour soigner toutes sortes d’affections de la peau et des muqueuses. En association avec d’autres plantes, il est également utilisé pour traiter certains troubles cardiovasculaires (notamment les troubles de l’agrégation plaquettaire), les troubles digestifs, l’indigestion, les inflammations des poumons et les menstruations irrégulières ou douloureuses. Pratiquement toutes les parties de l’argousier sont employées en médecine traditionnelle : outre les baies et les graines, on prépare également des extraits de feuilles et d’écorce.

La Chine compte 300 000 hectares de vergers et 150 usines de transformation. Dans ce pays, plus de 200 produits différents sont fabriqués à partir de l’argousier. En Europe, plusieurs denrées alimentaires en contiennent (jus, confitures, suppléments vitaminiques, boissons alcoolisées, aliments pour le bétail, etc.) de même que plusieurs produits pharmaceutiques (suppositoires, pommades, etc.). Lors des Jeux olympiques de Séoul, 2 boissons à base d’argousier (Shawikang et Jianibao) avaient été approuvées comme boissons officielles pour les athlètes chinois.

L’ananas de Sibérie

Dans les pays de l’ex-Union soviétique, l’argousier est d’abord un aliment. On l’y appelle « ananas de Sibérie » en raison de la saveur de ses baies juteuses. Elles sont très riches en vitamine C (de 100 mg à 300 mg en moyenne par 100 g de baies, et jusqu’à 600 mg/100 g pour certaines espèces), en vitamine E et en caroténoïdes (bêta-carotène et lycopène notamment). Les cosmonautes russes prenaient régulièrement du miel d’argousier pour préserver leur bonne forme physique.

Les fruits de l’argousier contiennent également plus de 18 acides aminés, des acides gras essentiels divers, des phytostérols ainsi que plusieurs minéraux et oligo-éléments (azote, phosphore, fer, manganèse, bore, calcium, etc.). On en extrait le jus, mais on les emploie surtout pour confectionner des compotes, confitures et gelées diverses.

À l’heure actuelle, l’argousier est un ingrédient de crèmes destinées à soigner les brûlures, les plaies de lit (escarres) et les brûlures causées par des radiations. L’huile d’argousier, tirée de la pulpe des fruits et des graines, est employée pour la confection de produits cosmétiques, car elle a la réputation de régénérer la peau et de retarder l’apparition des rides.

Au Canada, l’argousier est utilisé depuis longtemps dans les Prairies comme haie et brise-vent. Plusieurs projets de culture de l’argousier sont à l’étude au Canada et au Québec afin d’exploiter le potentiel commercial de l’utilisation alimentaire et médicinale de cette plante. Les premières plantations commerciales datent des années 1995.

Recherches sur l’argousier

La recherche sur l’argousier et ses produits dérivés en est encore à ses premiers pas : elle est constituée principalement d’essai in vitro et sur des animaux. Les études cliniques sont très peu nombreuses. En général, les chercheurs attribuent les propriétés thérapeutiques de cette plante aux antioxydants et aux acides gras qu’elle renferme.

Traditionnellement, on considère l’argousier comme un tonique général de l’organisme. C’est ce qu’on appelle aussi un adaptogène, c’est-à-dire une substance qui accroît, de manière générale et non spécifique, la résistance de l’organisme aux divers stress qui l’affectent.

Brûlures et blessures cutanées (usage externe). Quelques essais sur les animaux ont donné de bons résultats pour accélérer la guérison de blessures et de brûlures. Chez les humains, on dispose d’un seul essai clinique : de l’huile tirée des baies de l’argousier s’est avérée plus efficace qu’un pansement à la gelée de pétrole pour soulager la douleur et aider à la guérison des brûlures de patients chinois.

Eczéma (usage interne et externe). Quelques essais cliniques non publiés ont donné des résultats prometteurs auprès de patients ayant pris, par voie orale, des extraits huileux de baies et de graines d’argousier. Au cours d’une étude menée en Finlande, des capsules d’huile de graines d’argousier ont légèrement soulagé les symptômes des sujets souffrant de dermatite atopique. L’application d’une crème à base d’argousier n’a cependant pas fait mieux qu’un placebo au cours d’un essai mené en Allemagne.

Protection cardiovasculaire. L’argousier étant riche en flavonoïdes aux effets antioxydants, on pense qu’il pourrait avoir une action bénéfique sur la viscosité du sang et sur la fonction cardiaque en général. Un essai clinique mené en Chine auprès de 88 patients indique que les flavonoïdes que contient l’argousier pourraient être utiles en cas d’hypertension artérielle, tout en ayant moins d’effets indésirables qu’un médicament antihypertenseur classique (nifedipine).

Les résultats d’un essai préliminaire mené auprès de 12 sujets en bonne santé indiquent que l’huile d’argousier pourrait avoir une action antiplaquettaire. Selon les résultats d’un autre essai, le jus des baies n’aurait aucun effet sur l’agrégation plaquettaire, mais il pourrait augmenter le taux de bon cholestérol (HDL) et réduire l’oxydation associée au mauvais cholestérol (LDL).

Divers. Bien qu’un extrait de feuilles d’argousier ait eu une action modulatrice sur les fonctions immunitaires d’animaux de laboratoire, un extrait des fruits n’a pas été plus efficace qu’un placebo pour prévenir les infections du système digestif ou urinaire auprès de 233 sujets. Au cours d’un essai sur des sujets souffrant de cirrhose du foie, un extrait d’argousier, pris durant 6 mois, a eu un effet bénéfique sur certains marqueurs sanguins de cette maladie.

Des données cliniques préliminaires non publiées indiquent que la prise d’un extrait huileux d’argousier pourrait être utile pour protéger les muqueuses des patients atteints du syndrome Gougerot-Sjögren.

Des résultats d’essais in vitro ou menés sur des animaux indiquent que l’argousier aurait un effet protecteur contre les effets toxiques des radiations, du gaz moutarde (arme chimique) et de l’arsenic. Les chercheurs s’intéressent également aux potentielles propriétés anticancer de l’huile d’argousier.

Précautions

Contre-indications
Aucune connue.
Effets indésirables
Aucun connu. Le fruit de l’argousier est consommé depuis très longtemps et il est jugé sécuritaire, mais l’innocuité à long terme des extraits n’est pas connue.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments
Aucune connue.
Avec des médicaments
Aucune connue.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

(Lac-Brome) Bien que toujours méconnu du grand public, l’argousier bio antioxydant naturel puissant est un fruit qui risque de gagner rapidement en popularité en raison de ses nombreux bienfaits.

Ses petites baies de couleur orange sont en effet décrites comme étant l’un des fruits les plus vitaminés du règne végétal. C’est dans l’objectif de faire découvrir ces vertus cachées que Brad Johnson participe pour une deuxième année consécutive au Festival des récoltes d’argousier de Sutton qui se déroule du 13 au 28 août.

Ce dernier est propriétaire de Mont Echo Naturels, une jeune entreprise de Knowlton qui se spécialise dans la culture et la transformation de baies orangées de ce petit arbuste épineux depuis maintenant trois ans. «L’année dernière, ça avait duré seulement une semaine, mais cette fois, nous le faisons sur deux semaines et trois week-ends, parce que nous avions eu trop de visiteurs l’été passé», affirme M. Johnson.

«Le principal aspect du festival est la visite du verger. On amène les visiteurs au site d’un de nos fournisseurs qui est à environ 10 km d’ici. Ils peuvent voir les arbres, cueillir et goûter les fruits. On leur apprend le processus de récolte et comment on cultive le fruit. L’idée est de connecter les gens avec la source de notre produit parce qu’on était nous-mêmes des cultivateurs d’argousiers avant de démarrer notre compagnie et de nous lancer dans la transformation», dit-il.

La tournée des visiteurs débute d’abord à la maison mère de l’entreprise, soit leur boutique Mont Echo située sur le chemin Lakeside, dans le secteur Knowlton. Sur place, ils peuvent découvrir les différents produits pour les soins de la peau et les cheveux développés par la compagnie grâce aux propriétés cosmétiques de l’argousier. «Ce que nous faisons surtout ici, c’est l’extraction de l’huile qui est très concentrée et donc excellente pour la peau», explique M. Johnson.

Mont Echo Naturels en profite aussi pour faire connaître ses 30 points de vente dispersés un peu partout entre Montréal et Québec. Les organisateurs de l’événement fourniront également à quelques restaurants de la région des fruits ou du jus d’argousier, afin qu’ils puissent les faire découvrir à leur clientèle.

Gastronomie

S’il est en effet d’abord utilisé pour la fabrication de produits corporels, l’argousier est aussi comestible et un excellent fruit à intégrer à votre menu. Ces petites baies au goût acide sont par ailleurs de plus en plus prisées par les restaurants gourmets et les chefs québécois.

«Moi, je ne vends pas de fruits à l’extérieur de la ville ici, mais quelques-uns des autres producteurs de la région vendent des fruits à Montréal et à Québec, dont à l’hôtel Frontenac, affirme M. Johnson. Les chefs sont très intéressés par l’argousier parce que ça a vraiment une saveur unique. Les gens essaient l’assiette et ils sont surpris de découvrir ce produit.»


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Les baies d’argousier bio antioxydant, avec leur goût acide, abritent une grande richesse: des substances acides et légèrement laxatives, de la provitamine A, B1, B2 et E. Elles contiennent en outre une grande variétés de substances actives dont de nombreux flavonoïdes.

Le taux de vitamine C dans les baies, mais aussi dans les feuilles, est inégalé. Il est même bien plus élevé que dans les fruits du sud comme l’orange et le citron, et plus élevé aussi que dans le cynorrhodon. D’ailleurs, les baies diffèrent au niveau de leur teneur en vitamine C. La plus haute teneur a été enregistrée dans les Alpes, où l’Hippophaë était également une plante pionnière. Ce sont également les baies de ces régions qui sont utilisées pour la production de jus et d’élixir. Il est frappant que le taux de vitamine C augmente fortement les années de grand soleil. Ceci reflète encore une fois la relation étroite entre l’argousier et la lumière. Avec les baies, on peut dire qu’on emmène un peu de ‘lumière’. Vous pouvez donc cueillir en toute tranquillité les baies de ce buisson si vous en rencontrez un.

L’argousier est un tonique général et un anti-infectieux. Il renforce le système immunitaire.

Il est indiqué dans tous les types de fatigue, ainsi qu’en cas de diminution de l’activité cardiaque et cérébrale.

On le conseille en cas d’inappétence et d’anémie; on l’utilise aussi en cas d’insomnie et contre la sénescence.

Enfin c’est un excellent préventif de la grippe.

Ses flavonoïdes notamment en font un grand ami du coeur, agissant aussi comme anti cholestérol et anti oxydant. Voir aussi

Il est consommé sous forme de sirops, jus et élixirs (Élixir d’argousier Weleda notamment).

Dans le Sibu Yudan, un livre de médecine classique tibétaine, du VIIIe siècle, pas moins de 30 chapitres sont consacrés aux vertus curatives et aux valeurs nutritionnelles de l’argousier.

Car il recèle d’autres trésors au sein de sa magnifique baie. En effet, on extrait une huile végétale tant de ses baies que de leurs graines.

L’argousier est une des rares plantes à contenir de l’huile aussi bien dans le noyau que dans la chair de son fruit.Il partage cette particularité avec l’olivier et l’avocatier.

Les noyaux sont séparés de la chair du fruit et légèrement écorchés afin de permettre à l’huile de s’écouler lors du pressage à froid. Pour extraire l’huile de la chair des baies d’argousier, il faut centrifuger le jus afin de faire tomber les morceaux de chair. Le jus reste au milieu et l’huile remonte à la surface!

L’huile extraite de la chair des baies contenant en plus une grande quantité de béta-carotène

L’huile extraite de la chair des baies contenant en plus une grande quantité de béta-carotène ( antioxydant naturel puissant)

L’huile d’argousier possède des vertus curatives particulières vis à vis de la peau, cela est notamment dû à sa forte teneur en acides gras (oméga 3 et oméga 6). L’huile extraite de la chair des baies contenant en plus une grande quantité de béta-carotène, qui lui donne sa couleur orangée. Le béta-carotène est un précurseur de la vitamine A dans le corps. Cette huile de chair contient de l’acide palmitoléique, qui lorsqu’il pénètre notre peau, protège des radicaux libres. Cet acide, présent dans le corps humain, joue un rôle important dans la formation cellulaire et dans le remplacement des cellules cutanées endommagées.

L’huile extraite des noyaux diffère de celle extraite de la chair. Elle est plus claire en raison d’une moindre teneur en caroténoïdes, mais elle contient par contre une forte proportion d’acides gras insaturés (acide linoléique par exemple) qui sont également présents dans nos cellules. Absorbés facilement par la peau, ces acides gras favorisent le renouvellement cellulaire, et stimulent ainsi l’amélioration de l’aspect des couches supérieures de la peau, le développement du manteau lipidique et la teneur en eau de la couche cornée.

A Tchernobyl, après la catastrophe nucléaire de 1986, une nouvelle propriété particulière de l’argousier a été découverte. Les médecins ont utilisé de l’huile d’argousier pour traiter les détériorations de la peau et des muqueuses des victimes de la catastrophe, car elle semblait protéger contre le rayonnement. De plus, après la catastrophe, l’argousier semble avoir été une des rares plantes de la région à na pas avoir été polluée par la radioactivité. C’est le béta-carotène présent dans l’huile de la chair qui offre cette protection, ce puissant anti-oxydant peut notamment absorber les rayons UV B. (source: voir Weleda).

On parle aussi souvent de ces propriétés sur certains types de maladies de peau : kératose pilaire, psoriasis, eczéma et surtout on a prouvé son excellente action sur l’ensemble des muqueuses du corps et sur tous les types de problèmes de sécheresse : cutanée, nasale, oculaire, buccale, vaginale, mais aussi sa protection sur les problèmes d’ulcères, en cas de radiothérapies, dans le soin des brûlures, dermatoses etc… Les recherches restent nombreuses, l’argousier, tant prisé des tibétains, n’a pas fini de nous surprendre.

Pour profiter au mieux de tous ses bienfaits sur la peau, il existe de plus en plus de produits à base d’argousier. J’ai choisi les produits Weleda pour leur sérieux (qualité biodynamique, le must!) et leur bon rapport qualité prix, et quelques autres produits. J’espère vous en proposer d’autres au fil du temps, avec toujours un label Bio et une garantie de teneur élevée en extraits actifs.

Vous trouverez au Chaudron Magique de l’Elixir d’argousier à boire pour retrouver force et résistance, mais aussi l’Huile de massage dynamisante à l’argousier, aux vertus purifiantes et curatives, qui soulagera les peaux irritées ou sèches, et aidera à se protéger des radicaux libres avec la provitamines A et la vitamine E.

Enfin le Lait corporel et la Douche à l’argousier, au parfum fruité d’orange, seront aussi nourrissants et protecteurs, améliorant l’élasticité de la peau et régulant sa teneur en lipide et en eau.

J’ai aussi de l’Huile sèche d’argousier bio Eumadis en 30 ml, sous label cosmébio, enrichie en huiles essentielles de bois de rose, ylang ylang et géranium, un véritable soin complet, pénétrant rapidement et comblant votre peau de ses bienfaits : lissant, raffermissant, nourrissant, stimulant la régénération de la peau et retardant son vieillissement!

Enfin de l’Huile pure de noyaux d’argousier Bio en 30 ml, à utiliser pure ou pour faire des préparations plus personnalisées (en mélange avec des huiles essentielles, en émulsion avec une eau florale…).


[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Caractéristiques : Les baies d’argousier sont le symbole de la lumière aurorale dans les pays septentrionaux de l’Europe du Nord jusqu’à la Sibérie, on produit avec un jus EXCELLENT pour la santé

Fabrication
Ce jus est fabriqué à partir de fruits rigoureusement sélectionnés.
La technologie utilisée pour la fabrication permet de préserver la plus grande partie des éléments naturels des fruits.

Le jus d'argouse bio riche en vitamine

Le jus d’argouse bio riche en vitamine

Conseils d’utilisation
Diluer environ 70 ml de jus (1/3 de verre) dans de l’eau, mais pas dans de l’eau bouillante. À consommer une fois par jour.

Conservation
Conserver à l’abri de la lumière. Très important : il est indispensable, après ouverture, de garder la bouteille au frigidaire 10 jours max.

Propriétés de l’Argousier
– L’argousier est une plante très particulière dont les propriétés médicales ont été analysées et prouvées par de nombreux laboratoires.
– Le fruit de l’argousier est une véritable « bombe de vitamines » : très forte teneur en vitamines A, B, B1, B6, C, E, F, P, K ainsi qu’en pigments, flavonoïdes, caroténoïdes, fer, bore, manganèse.
– Il est exceptionnellement riche en vitamine C, avec une concentration 5 fois supérieure à celle du kiwi et 30 fois à celle de l’orange. En Asie, plus de 200 produits alimentaires ou médicinaux sont fabriqués à partir de l’argousier.
– Sa quantité de vitamine E est largement supérieure à celle de beaucoup d’autres fruits.
– La présence de coumarine agit contre les hémorragies.
– Il aide à la reconstitution des cellules et des tissus (peau, vaisseaux, cœur, etc.) et s’applique aussi en cas de brûlures et blessures cutanées.
– Rétablissement et résistance capillaire des micro-vaisseaux.
– Véritable source de jouvence du fait qu’il contient un alcaloïde de sérotonine, considéré comme une hormone de jeunesse… Il retarde le processus du vieillissement de l’organisme et aide à conserver ses capacités physiques et intellectuelles.
– Protège des rayonnements nuisibles et de l’action toxique de certains médicaments grâce à ses acides organiques.
– Il est aussi un vermifuge, antiscorbutique, antiseptique, tonique, astringent, antifatigue et antioxydant.
– Protection du foie et de l’estomac.
– Fatigue physique et intellectuelle, asthénie, stress, grippe, manque d’appétit.
– Anémie, avitaminose.
– Angines, bronchites.
– Affections de la vue.
– Inflammations diverses de la peau et des articulations.
– Traitement et prévention des ulcères d’estomac et du duodénum.
– Vers intestinaux
– Nausées, douleurs du ventre, pyrosis.
– Chute des cheveux.
– Coups de soleil.

Produit alimentaire naturel.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

L’argousier est indigène dans le nord-ouest de l’Europe et au centre de l’Asie, du massif de l’Altaï jusque dans l’ouest et le nord de la Chine et le nord de l’Himalaya.

Informations générales

Nom latin
Hippophae rhamnoides L.

Famille
Elaeagnaceae

Noms courants
argousier, argasse, grisset, saule épineux, bourdaine marine, faux nerprun, épine luisante, sea buckthorn (en anglais)

Utilisations historiques
Dans la Grèce antique, l’argousier était utilisé comme fourrage pour les chevaux afin de favoriser le gain de poids et de rendre leur pelage reluisant. En fait, le mot qui désigne le genre de l’argousier « Hippophae » signifie littéralement  » cheval reluisant « .
L’argousier est utilisé depuis des siècles en Europe et en Asie comme aliment ainsi que pour ses propriétés pharmaceutiques.
Des textes anciens rapportent également que l’argousier était utilisé aux fins suivantes :
pour faire baisser la fièvre, réduire l’inflammation, combattre les intoxications et les abcès et nettoyer les poumons;
pour traiter le rhume et la toux;
pour traiter les tumeurs et les excroissances, surtout à l’estomac et à l’œsophage.
Utilisations actuelles

Aliment fonctionnel

Le jus des baies de l’argousier est consommé couramment dans plusieurs régions d’Asie et d’Europe. Il est très riche en protéines, en vitamines C et E et en acides organiques.
On peut obtenir une infusion nutritive à partir des feuilles fraîches ou séchées.
Les feuilles, les jeunes branches et la pulpe des fruits peuvent être données aux animaux.

Propriétés médicinales

L’application topique d’huile d’argousier permettrait de traiter les irritations cutanées dues au soleil, à la chaleur, aux brûlures causées par des produits chimiques ou par irradiation, à l’eczéma et aux blessures qui cicatrisent mal. Les cosmonautes russes utilisaient l’argousier pour se protéger des radiations cosmiques.
L’huile produite à partir des baies d’argousier est riche en vitamine E, caroténoïdes, phytostérols et en acides gras essentiels. Toutes ces substances sont reconnues pour leurs propriétés médicinales, en usage interne ou externe.

Intérêt agronomique et environnemental

L’argousier est un arbuste très rustique dont le système racinaire se ramifie très rapidement et possède la capacité de fixer l’azote. Il peut donc s’adapter en sol peu productif et même contribuer à enrichir le sol au point où d’autres plantes peuvent y être cultivées. L’argousier est assez tolérant aux applications de sel en bordure des autoroutes. Il a notamment été utilisé aux fins suivantes :
pour lutter contre l’érosion des sols et pour les projets de réhabilitation des terres;
pour améliorer les habitats fauniques (figure 1) et protéger les zones agricoles;
comme arbuste ornemental.

Arbuste argousier bio fruit antioxydant naturel puissant

Arbuste argousier bio fruit antioxydant naturel puissant

Caractéristiques de l’argousier

L’argousier est un arbuste décidu, qui mesure généralement de 0,5 à 6 m de hauteur et d’envergure, mais il peut atteindre 18 m en Asie centrale. Les arbres mâles sont plus dressés que les arbres femelles dont le feuillage s’étend davantage en largeur. Il a tendance à drageonner s’il n’est pas bien entretenu. L’argousier peut résister à des températures aussi basses que – 40°C. Il est tolérant à la sécheresse et au sel. L’argousier a besoin de plein soleil pour bien se développer et ne peut tolérer d’être à l’ombre d’arbres plus gros. Les branches sont denses, dressées et très épineuses sur les rameaux terminaux et axillaires. Les feuilles sont linéaires ou lancéolées, de 3 à 8 cm de longueur et de 7 mm de largeur; le dessus des feuilles est d’un gris vert foncé et le dessous est pâle, de couleur gris argenté. L’argousier est un arbuste dioïque, c’est-à-dire que les fleurs mâles et les fleurs femelles poussent sur des arbres distincts. Les fleurs sortent avant les feuilles et poussent sur le bois de deux ans; elles se présentent sous forme de petites grappes à l’aisselle des feuilles tout le long de la branche. La pollinisation des fleurs femelles a lieu à la mi-mai et elle dépend entièrement du vent qui disperse le pollen des fleurs mâles. Le mûrissement des fruits survient une centaine de jours après la pollinisation. Les fruits de l’argousier sont de forme et de couleur variables, mais ils sont habituellement globulaires ou ovales et de couleur jaune à orange vif. La forme et la taille des fruits, ainsi que le contraste entre leur couleur et celle du feuillage lui confèrent ses qualités ornementales.

Parties utilisées
Les feuilles et les jeunes branches
Les baies
Pratiques agronomiques

Zone de rusticité
Arbuste ligneux – arbre de petite taille, rustique jusqu’en zone 3 (- 40°C).
Germination des semences
Les semences vont germer de 3 à 10 jours après la stratification qui permet de lever la dormance, selon la température.
La stratification est nécessaire pendant 90 jours à une température de 3 à 5 °C, en conditions humides, afin d’assurer une bonne germination lorsque les semences sont semées au printemps ou en serre.
Les semences fraîches peuvent être directement mises en terre à l’automne puis recouvertes de 5 mm de sol.

Multiplication
Par les semences, mais les plantules ne sont pas nécessairement identiques au plant femelle et il peut s’agir d’un plant mâle.
Par bouture semi-ligneuse- méthode simple, peu coûteuse et très efficace.
Par bouture ligneuse – méthode simple, peu coûteuse et moyennement efficace.
Les boutures de racines sont assez efficaces.
Par les drageons – méthode simple, peu coûteuse, mais les drageons ont une faible masse racinaire et peuvent subir un choc de transplantation.

Ensoleillement
Plein soleil

Type de sol
L’argousier s’adapte à une grande variété de sols, notamment ceux qui sont peu productifs comme les sols sablonneux et caillouteux pauvres en éléments nutritifs et ayant une faible capacité de rétention d’eau. L’argousier affectionne les loams légèrement à moyennement sableux et bien drainés.
Tolérance moyenne aux sols salins.
pH optimal : entre 6 et 7

Besoins en eau
Bien que tolérant à la sécheresse, l’argousier demande des précipitations annuelles d’au moins 400 mm pour donner un rendement satisfaisant en fruits. La mise à fruits, dans un verger à proximité de Wingham, en Ontario, a eu lieu deux semaines plus tôt en 2006, comparativement à 2005. Du 1er mai au 1er septembre, les degrés-jours de croissance (1516 contre 1362) et les unités thermiques (2366 contre 2162) ont été plus élevés en 2005 qu’en 2006. Par contre, les précipitations ont été beaucoup plus importantes en 2006 (335 mm contre 239,6 mm). Les précipitations additionnelles en 2006 ont vraisemblablement contribué à favoriser une mise à fruits plus hâtive et une hausse du rendement.

Espacement

L’aménagement de la plantation sera différent selon que la récolte est mécanique ou manuelle. Généralement, la densité de plantation est de 600 à 1000 plants à l’acre, avec un plant mâle pour 7 plants femelles.

Récolte

Lorsqu’on ne plante que quelques arbustes, les baies peuvent être facilement récoltées à la main. La somme de travail exigée est similaire à ce que demande la récolte de framboises. Les épines des argousiers peuvent parfois causer certains problèmes, mais les jeunes plants sont souvent exempts d’épines. Certaines variétés sans épines sont disponibles, et les efforts de sélection devraient permettre d’en avoir davantage à l’avenir. Plus il y a d’arbres dans la plantation, plus la récolte exige de travail. Des statistiques chinoises démontrent que jusqu’à 1500 heures-personnes à l’hectare sont nécessaires pour la récolte manuelle. D’après les observations recueillies au verger de Wingham, cependant, il semble que la récolte manuelle d’un hectare prenne beaucoup plus que 1500 heures, surtout lorsqu’on tente de ne récolter que les fruits intacts. En effet, les fruits sont fixés solidement au plant et ne s’enlèvent pas facilement de la branche. Des cueilleurs expérimentés ont réussi à récolter 1 à 1,5 kg de fruits intacts à l’heure.

Il devient toutefois de moins en moins difficile de cueillir les fruits des arbres à mesure que la saison avance. Malheureusement, la qualité des fruits diminue aussi pendant ce temps; il est donc important de déterminer la période idéale de récolte pour les différentes régions productrices.
Les exploitations commerciales efficaces qui produisent de l’argousier devront tôt ou tard s’équiper d’une récolteuse mécanique. Plusieurs types de récolteuses ont été mis au point, y compris un secoueur inventé en Saskatchewan. Comme pour toutes les plantes cultivées pour usage nutraceutique, médicinal ou culinaire, la manutention postrécolte des baies d’argousier doit se faire conformément aux pratiques agricoles recommandées. Après le nettoyage, les baies doivent être transformées le plus tôt possible; elles peuvent aussi être conservées à des températures fraîches (4 à 6°C), ou surgelées s’il est impossible de les transformer dans l’immédiat. La durée de conservation des fruits entreposés à des températures fraîches peut aller jusqu’à deux semaines. Les baies conservent leur forme lorsqu’elles sont décongelées. Les fruits récoltés au verger de Wingham sont utilisés à l’état frais ou congelés et sont vendus dans les marchés publics près de Huntsville. Les fruits sont transformés en divers produits : gelées, concentrés de jus, nectars, salsas et pains fabriqués à partir de la pulpe et des grains après extraction du jus. Les jeunes pousses sont séchées et broyées pour être utilisées comme infusion.

Autres éléments à considérer

Comme pour toutes les cultures de remplacement, les nouveaux producteurs doivent découvrir par eux-mêmes les coûts de production et les débouchés pour l’argousier. De plus, avant de faire toute allégation sur les propriétés nutraceutiques et médicinales de l’argousier, les producteurs doivent vérifier que ces allégations sont conformes à la réglementation de la Direction des produits de santé naturels, de Santé Canada.

Références

Li, T.S.C et Beveridge, T.H.J. 2003. Production et utilisation de l’argousier (Hippophae rhamnoides L.) Presses scientifiques du CNRC, Ottawa. (www.monographs.nrc-cnrc.gc.ca)

Zeb, A. 2004. Important therapeutic uses of sea buckthorn (Hippophae): A review. J. of Biological Sciences 4(5) : 687-693

La présente fiche Info a été rédigée par Jim Todd, spécialiste des cultures de remplacement, Division de la phytotechnie, Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario.


[Total : 2    Moyenne : 5/5]

L’argousier est un arbrisseau épineux, de 0,5 à 3 m de haut. La feuille est de 1–5 cm de long et aciculaire. Gris vert sur sa partie supérieure, la couleur de la partie inférieure varie du gris argenté au brun rouille.

L’argousier fleurit avant l’éclosion des feuilles, en mai. La plante est dioécique et la pollinisation se fait par le vent : les étamines et les carpelles se trouvent sur des plantes distinctes. Les fleurs sont petites, d’environ 3 mm et de couleur vert jaunâtre. Le fruit est une drupe juteuse de 8–10 mm, de forme allongée, jaune ou jaune orangé.

Argouse bio le fruit de l'argousier

Argouse bio le fruit de l’argousier

Habitat :

L’argousier est une plante qui se trouve à l’état sauvage sur les côtes du golfe de Botnie et des îles Åland. L’argousier croît mieux sur les plages de sable, de gravier et rocheuses. La bactérie actinomycète qui vit dans ses racines absorbe l’azote atmosphérique, ainsi l’argousier pousse aussi sur des terrains pauvres en éléments minéraux. La croissance de l’argousier nécessite beaucoup de soleil.

Période de récolte :

La cueillette des baies d’argousier sauvages commence en octobre, période à laquelle les baies sont suffisamment mûres et se détachent bien de leurs pédoncules. Il est recommandé de ramasser les baies après les premières gelées. Les arbustes d’argousier sont denses et épineux, ainsi la cueillette des baies est ardue. Les baies se ramassent à la main ou en tapant sur les branches avec un bâton pour faire tomber les baies sur un support. Il est interdit de couper ou d’écraser les branches d’argousier.

Valeur nutritionnelle :

Sur le plan nutritionnel, la baie d’argousier est la plus riche de toutes les baies sauvages. Elle contient de grandes teneurs en vitamines C et E, elle est riche en fibres ainsi qu’en acides gras bénéfiques à l’organisme. 50 grammes de baie fournissent autant de vitamine C qu’une orange moyenne. Environ 4–7 % de cette baie comprennent de la chair et de l’huile de graines constituée essentiellement d’acides gras polyinsaturés.

Utilisation :

L’industrie alimentaire fabrique des compotes, des confitures, des poudres de baies et des sirops d’argousier. L’huile d’argousier est utilisée en complément alimentaire et dans la fabrication de produits cosmétiques. Les baies d’argousier peuvent être dégustées telles quelles ou bien avec du porridge ou un yaourt. Les baies d’argousier se conservent sous forme de jus/sirop, en confiture ou congelées.


Liens conseillés : la baie de goji bio Himalaya - la poudre baobab bio - la baie d'açaï biologique - la mûre blanche - boutique biologiquement - l'huile de baobab bio - fleur de sel de Guérande - la racine de maca bio - la fleur hibiscus bissap - les fleurs de bach - l'aloe vera - les couples mixtes - la plante de stevia bio - les femmes nappy - le fruit du camu camu - le sel de Guérande - l'arbre du baobab - baies de cranberry bio - la feuille de menthe bio - le fruit de grenade bio - la baie d'aronia bio - la céréale de chia bio - le fruit de l'acerola bio - le fruit de maqui bio - le fruit de guarana bio - l'huile de jojoba bio - le café vert bio - la boisson de maté bio - le silicium organique - utilisation du chanvre bio - le thé de rooibos - l'huile d'argan - konjac bio coupe faim - le thé vert bio antioxydant - les antioxydants naturels - la baie de myrtille - le sirop agave biologique - la feuille de graviola bio anti-cancer - physalis peruviana - la racine de curcuma bio - la racine de ginseng biologique - la racine de gingembre biologique - le citron yuzu bio - le fruit de cupuaçu biologique - la baie d'arbouse bio - la vigne rouge bio pour la ciculation - urucum bio contre le cancer de la peau - le fruit de lucuma bio - les amandes biologiques - la cerise - le fruit de mangoustan bio - le thym antioxydant - levure de riz - le citron vert - les antioxydants naturels puissants - la papaye fermentée - le raisin riche en antioxydant - l'ortie bio riche en silice - la baie de sureau - le desmodium bio pour le foie - la feuille de moringa biologique - le goji de l'Himalaya - les baies de goji Himalaya - l'algue spiruline biologique - les antioxydants naturels puissants - la pulpe de baobab biologique - les protéine biologique - beurre de karité bio - le fruit de l'argousier bio - la poudre de baobab bio - la feuilles de ginkgo biologique - le goji biologique - le champignon reishi biologique - le transhumanisme - les sushis japonais - le fruit du baobab bio - les baies de goji biologique - la pharmacie biologique - le cannabis biologique - la marijuana biologique - les insectes comestibles - les prooxydants - la poudre de baobab biologique - le pain de singe baobab - les aliments antioxydants - le baobab biologique - biologiquement - le bouye jus de baobab - baobab.com - la tomate biologique - les insectes comestibles - le fruit du corossol - le fruit du baobab biologique - la feuille de graviola bio - le bambou bio - l'artémisinine bio anti-cancer - baobab.com - la feuille de corossol - un hamburger végétarien - la dhea naturelle - l'armoise anti-cancer - l'artemisia annua plante anti-cancer